La médiation familiale

Plusieurs personnes veulent participer à la médiation afin de sauver de l’argent, mais il faut savoir que, payer un avocat ne serait-ce que pour une consultation d'une heure avant d'aller en médiation peut potentiellement sauver des dizaines de milliers de dollars plus tard.

 

Au Québec, les parents avec enfants de moins de 18 ans ont le droit à cinq heures en médiation avec un médiateur accrédité après avoir assisté à une session d’information sur la parentalité après la rupture. La médiation peut être une excellente façon de résoudre la multitude de questions qui doivent être réglées lorsque les époux se séparent. Toutefois, la médiation n'est pas pour tout le monde. Par exemple, elle n'est pas suggérée lorsqu'il a eu de la violence physique dans la famille. De plus si un des époux est plus « fort » que l'autre (par exemple, a de l'expérience en négociation commerciale, une personnalité dominante, etc.), la médiation peut ne pas être appropriée.

 

Il est important de comprendre qu'en médiation le médiateur est là pour aider les parties à trouver une solution, mais ne suggère pas de solution, ni ne donne sa propre opinion du dossier. Le rôle d'un médiateur est d'aider les parties à négocier. Afin de résoudre des questions de manière juste en médiation, il est important d'avoir consulté auparavant pour pouvoir bien comprendre le processus et d'être informé de la loi.

Grassby & Associés offre des conseils aux clients qui désirent la médiation. Avant de pouvoir décider si vous devez consentir à une garde partagée par exemple, il est important de comprendre de quoi il s'agit et de comprendre qu'une fois que vous avez consenti à quelque chose, il peut être très difficile de changer un arrangement de garde par la suite parce qu'un statu quo aura été établi.

 

Les époux doivent compléter un État de dépenses lorsqu'il a une demande alimentaire pour époux. Il est important de comprendre comment compléter un État de dépenses et un avocat peut vous guider dans le processus. Il peut s’avérer un défi de compléter ce document lorsque c'était toujours l'autre époux qui s'occupait des finances de la famille. Certaines personnes minimisent leurs dépenses, d'autres les exagèrent.

 

Il est important que les deux époux qui vont en médiation comprennent les questions financières dans leur dossier. Par exemple, qu'est-ce que cela veut dire être marié en séparation de biens ou en société d'acquêts? (Voir la section Régimes matrimoniaux). Certains époux n'auront pas de droit à des aliments tandis que d'autres auront des droits importants. (Voir la section Pension alimentaire pour époux).

Quelle est votre situation? Ne pas connaître ses droits et ce que vous voulez avant d'entamer la médiation peut vous conduire vers des ententes injustes, qui sont très difficiles à défaire plus tard. Si vous arrivez à une entente en médiation il est très difficile de mettre cette entente de côté par la suite. De plus, essayer de changer une entente conclue en médiation résultera sans doute dans une situation où il y aura de la tension avec l'autre époux qui croyait que tout était réglé.

 

Durant une session de médiation, le médiateur ne prend pas de décision, et n’offre pas de conseils. Idéalement le médiateur facilite le processus de négociation en permettant la négociation de se dérouler de manière juste et éclairée laissant aux deux parties la chance d'exprimer leurs besoins et leurs attentes.

 

Grassby & Associés a offert des conseils à de nombreuses personnes qui ont participé à la médiation et qui ont réussi à régler leurs problèmes de cette façon. Parfois nous rencontrons une personne une seule fois, parfois nous la rencontrons à plusieurs reprises lorsqu'elle a besoin de conseils pour répondre à la position de l'autre époux. Être confiants quant à leurs droits aide les époux à négocier de manière efficace et de trouver des solutions.

 

Seul un médiateur accrédité peut présider une médiation familiale.

 

Pour de plus amples informations sur la médiation familiale, veuillez consulter la page web du Ministère de la Justice au:

http://www.justice.gouv.qc.ca/FRANCAIS/publications/generale/mediation.htm